• Traces de Mnémo


    Les souvenirs, tristes ou gais, ne meurent pas ;
    Ils dorment d'un seul œil, attendant que résonne
    Un mot serein, un cri strident, un simple pas
    Dans un couloir, un gong lointain qui carillonne...

    Et c'est l'éveil que suit un long déferlement
    Des foules de rais que Mnémosyne a dûment
    Gardés dans ses cheveux telles des perles rares.

    Et voilà le passé qui nous parle, qui fait
    Défiler devant nous des ombres à l'effet
    Souvent bouleversant, aux sourires avares.

    Mourront-ils quand viendra le moment du trépas
    Ou seront-ils transmis telle une maigre aumône
    A tous nos héritiers avec sous et pampas ?
    Quelques brindilles, oui ; le tout, non, ça m'étonne.




    Mohammed Zeïd
    Flormed

     

    « Vanné, fané.Nuit d'hiver »

  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Novembre 2014 à 11:35
    venusia

    Bonjour Flormed


    souvent les souvenirs se présentent à la mémoire alors même que l'on n'y pense plus


     


    nos souvenirs nous suivent j'en suis persuadée mais beaucoup s'éteindront à l'heure de notre trépas


    superbe sonnet polaire merci de ce partage


    amitié

    2
    Mardi 25 Novembre 2014 à 18:27

    Bonsoir et merci Flormed pour ce sonnet polaire qui fait appel à notre mémoire, merveilleuse quand elle permet l'apprentissage et gênante quand elle renvoie aux chagrins passés...

    Écrivons ! Qui sait, un jour refera-t-elle surface à travers nos poèmes ? Ou pas !

    Je t'embrasse.

    Annie

     

    3
    Mardi 25 Novembre 2014 à 23:38

    Toujours magnifique, très cher ami ! Avec toute mon amitié.

    4
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 08:30

    bonjour cher med

    merci de nous faire partager un très beau sonnet , ta plume étant toujours aussi sublime 

     

    toutes mes amitiés

    iris

    5
    Jeudi 27 Novembre 2014 à 20:12

    Merci chers Apéciens

    Amitiés

    6
    Maria-Dolores
    Mardi 2 Décembre 2014 à 13:24

    Superbe j'ai adoré le lire merci l'ami.

    7
    Mardi 2 Décembre 2014 à 23:01

    Merci Maria

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :