• À chacun son chemin.

    À chacun son chemin.

    On ne lit pas ; on s'ébahit devant les nus.
    Images et photos, tableaux et pellicules,
    Étalages d'appas...Gaspillez vos pécules
    Afin de vous gaver de clichés inconnus !

    L'amour virtuel a, sauf chez les abstenus,
    Son azur, son envol, ses jolis crépuscules
    Et ses intimes soirs où les plâtrés hercules
    Déchaînent aux écrans leurs esprits malvenus.

    Les vils éclairs ont détrôné les belles lettres.
    Le papier, inhumé, n'ouvre plus ses fenêtres
    Donnant sur les jardins des arts éducateurs.

    C'est l'ère du néon; ça brille, ça clignote.
     Fi donc si vous muez en tête de linotte !
    Je suis le bon chemin des antiques lecteurs.

     

    Mohammed Zeïd

    À chacun son chemin.

     

    « PromenadeLa fille au chat »

  • Commentaires

    1
    vénusia
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 10:03

    salem ami poète

    des vérités poétiquement dites mais pourtant si réelles

    merci de ces lignes que j'ai découvertes avec intérêt

    bises amicales

     

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 12:36

        Merci Vénusia.

        Quand vas-tu te décider à nous offrir l'un de tes beaux poèmes

        sur ton blog ou sur Poésis ?

        Bises poétiques

    2
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 10:05

    bonjour cher med 

     

    un bel écrit dans son écrin  , comme tu as raison cher maître dans cette société devenue illusoire pour beaucoup d'humains ne cherchant points la réflexion !

    merci de nous l' offrir , tes vers sont toujours aussi splendides

    excellente journée

    toutes mes amitiés 

     

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 12:42

        Merci Véronique.

        Heureusement ! notre amour pour la lecture

        nous aide à voir le monde bien meilleur

        Bises poétiques

    3
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 14:29

    Très beau texte très veridique merci pour ce superbe partage bon weekend a toi

    4
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 16:18

    Bonjour cher Flormed,

    Une triste mais réelle constatation sublimée par des mots de poète qui suit avec raison le "chemin des antiques lecteurs" !

    Merci pour ce poème et mes amitiés toujours et encore.

    Je t'embrasse.

    Annie

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 12:58

        Merci Annie

        Tu es adorable.

        Bises poétiques

    5
    Stellamaris
    Dimanche 6 Novembre 2016 à 11:27
    Stellamaris

    Encore une dénonciation magnifiquement poétique, très cher ami !

    Avec toute mon amitié.

      • Dimanche 6 Novembre 2016 à 13:03

        Merci très cher ami.

        Vive la poésie et que point ne s'endorment les muses !

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :