• Imploration



    Imploration


    Si tu pars, la nuit sera sans lune ;
    Sans soleil, le jour.
    Je n'aurai, de raison d'être, aucune.
    O source d'amour !

    C'est toi qui m'as ouvert la tribune
    Du chantre et du troubadour.
    Te perdre, c'est la grande infortune,
    C'est le vide à tout détour.

    Puis-je, par ces vers, avoir ta grâce
    Pour sauver mon esprit du rapace
    Nommé tracassin ?

    Vois comme le malheureux s'agite
    Tant que demeure loin de mon gite
    L'ambre de ton sein.




    Mohammed Zeïd
    = Flormed =

     

    « Fou d'elle.Le penseur d'A. Rodin »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 12:09

    bonjour cher med

    un magnifique sonnet à la gloire de la lyre , un bel amour passionné 

     

    toutes mes amitiés

    iris

    2
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 12:29

    Tu es adorable.

    3
    Mardi 11 Novembre 2014 à 15:44

    Un très beau poème, Flormed ! Amitiés

    (en lien , mon second blog où figurent actuellement davantage de poèmes).

    4
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:31

     

    Merci Aloysia.

    5
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 16:02
    venusia

    superbe

    bises amitié

    6
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 22:36

    Merci Vénusia.

    Tes visites me font plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :