• Le sonnet curtal


    1-Forme à l'anglaise →ABCABC - DBCDc

    Lever blafard.

    Un soleil maladif répand sa chevelure
    Sur le versant boisé du mont silencieux
    Dont toute vie a fui le vilain gel mortel.
    Les pâtis, encor nus, montrent une gelure  
    Que ne peut adoucir le sourire des cieux
    Ignorant et les gens et leur maigre cheptel .

    Le jour paraît enfin sur le pays qui fume
    De tous ses toits de zinc. Un vent malicieux
    Fait gémir la forêt où niche un vieux castel
    Inhabité, dardant au ciel son gris costume :
    Vétuste œuvre au pastel.



    2-Forme à la marotique→ABA-ABA-CCd-EEd

    Le mendigot

    Un gros sac sur le dos, un bâton à la main,
    Savates et haillons, le mendigot trottine,
    Sans jamais s'écarter de son obscur chemin.

    Depuis qu'il a perdu son seul frère germain,
    Il vit dans le gourbis d'une femme crétine
    Que l'on voit rarement trimbaler son gamin.

    Le soir venu, l'aveugle, ayant rempli sa couffe,
    S'en va muet, portant des kilos de malbouffe,
    Vers son trou.

    Dix ans à se mouvoir de la rue à la couche
    On le dirait une ombre avecques sur la bouche
    Un verrou.



    3-Forme à la française→ ABA-ABA-CCd-EdE

    Pense à ta fin, mortel !

    La vie est à mon sens un songe fabuleux
    Dont la mort vient un jour effilocher la trame
    Et l'on s'en va dormir au fond d'un sol sableux.

    Fleurs et pleurs, oraison, ciel clair ou nébuleux
    Puis c'est l'oubli total. L'épitaphe en cérame
    Se laisse dévorer par des buis spinuleux.

    On est tels des châteaux de sable fin que l'onde
    Aux remous écumeux, en moins d'une seconde,
    Démolit.

    Et l'on part, bras croisés, pieds liés, se dissoudre
    Dans un lit
    Froid, à l'écart, où le linceul doit se découdre.

     

    Mohammed Zeïd

     

    Pour vpoir une fiche sur ce type de sonnet, visitez ce site

    POÉSIS

     

    « La mariéeL'enfant à la poupée »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Février 2016 à 19:25

    Bonsoir Flormed,

    Je passe devant mon ordinateur pour y découvrir ces merveilles !

    MERCI pour les modèles que je vais m'approprier dès que possible tellement c'est beau...

    J'aime te lire le matin devant mon café qui fume.........

    Je t'embrasse.

    Amitiés sincères.

    Annie

    2
    Mercredi 24 Février 2016 à 20:16

    bonsoir cher med

     

    Un grand merci de nous offrir en partage les versifications du sonnet curtal

    tu es adorable cher maître , je vais pouvoir les travailler

    tes trois poèmes sont toujours aussi talentueux 

     

    excellente soirée

    toutes mes amitiés 

    3
    Jeudi 25 Février 2016 à 13:31
    stellamaris

    Des poèmes magnifiques pour une forme très intéressante, très cher ami ! Avec toute mon amitié.

    4
    Jeudi 25 Février 2016 à 17:17

    Merci à vous Annie, Véronique et Stellamaris.

    Ce genre de sonnet, grâce à vos plumes, pourra se frayer

    un bon chemin sur la toile.

    Mes amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :