• Cicéron découvrant le Tombeau d'Archimède.

    Cicéron découvrant le Tombeau d'Archimède.



    Pierre-Henri de Valenciennes
    Artiste peintre français néo-classique
    (1750-1819).




    Cicéron, l'orateur, fut un homme de lettres,
    Un poète romain dont l'Art est à nos jours
    La source à l'eau limpide où s'abreuvent les maîtres
    Rhétoriqueurs ouvrant les portes et fenêtres
    De la langue prisée aux ksour, salons et cours.

    Devenu chef d'État, il voulut, d'Archimède,
    Découvrir le tombeau. Le savant vertueux
    Que Syracuse avait négligé dans la guède
    Entre autres épineux à l'apparence laide
    Devait revoir le jour en ce lieu somptueux.

    Cicéron partit donc, avec trois bons esclaves,
    Vers la ville où gisait le père d'Eurêka !
    Les serviteurs, suant, se montrèrent si braves
    Qu'ils fouillèrent l'endroit, levant haut leurs fronts hâves.
    Oh! sous leurs bras noueux tout arbre dur s'arqua.

    Les buissons filandreux et les ramures sèches
    Furent vite enlevés. Le sentier conduisant
    Vers la tombe montra ses contours que des mèches
    De verdure bordaient de leurs pénombres fraîches.
    La stèle put sourire au soleil l'irisant.

    Honorer l'érudit, c'est hisser la science,
    C'est brandiller au ciel le drapeau du savoir,
    Un génie oublié, honte à la descendance
    Qui force son déclin, hâte sa décadence .
    Sans sages ni penseurs s'effrite le pouvoir.

    L'artiste-peintre a pu produire un paysage
    Où le fictif côtoie aisément le réel,
    Où le clair et l'obscur font un joli partage
    Pour le plaisir des yeux. Un éclatant hommage
    Je lui rends  par ces vers au rythme naturel.



    Mohammed ZEÏD

    « Joséphine

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Novembre à 17:17

    Bonjour cher Flormed,

    Un tableau aux riches symboles et des mots riches et purs pour les conter !

    C'est magique, je te félicite.

    Bises poétiques et mes amitiés toujours.

    Annie

    2
    Mardi 14 Novembre à 23:49
    Marl'Aime

    Je ne suis pas un maitre, or tu es bien la source

    A l'eau limpide où j'aime à m'abreuver souvent

    Pour appaiser ma soif et puis remplir ma bourse.

    Toi seul a ce talent de produire art pouvant

    Seoir peinture, histoire et poésie au doux vent

    De ta plume exquise à la riche ressource.

     

    Splendide et instructif ! Tout ce que j'aime

    Bravo Flormed.

    3
    Vendredi 17 Novembre à 07:25

    bonjour cher med

    tu nous décris un magnifique portrait de l' histoire , tel ce peintre 

    ta plume excelle , harmonise l' ensemble

    mes compliments 

    excellente journée , belles pensées

    bises poétiques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :