• La récolte avant l'orage



    Peinture de Julien Dupré  (1851 - 1910)



    Les blés sont déjà mûrs. Leur bel or à la houle
    De vagues blondes s'offre aux robustes faucheurs
    Qui, dès le chant du coq, faisant fi de la boule
    De fleu voguant là-haut, ne sont guère tricheurs.

    On coupe sans relâche,on sue, on met en gerbes,
    On se démène car, bien avant le coucher,
    Le ciel se fait rageur, menaçant. Les imberbes,
    Les filles, les poilus, tous vont se dépêcher.

    L'orage est imminent ! On le perçoit répandre
    Son ombre sur le champ à moitié moissonné.
    On se hâte. La nue est en passe d'étendre
    Ses flots sur le froment. Le pain n'est pas donné !

    Il faut travailler dur pour obtenir la miche !
    On doit mettre à l'abri les épis nourriciers.
    Sur la tête, le dos, les bras, nul ne pleurniche,
    C'est la vie! On n'a pas le repos des huissiers.

    Le moindre grain est ramassé. Pas de gâchage
    En prenant le chemin ! Tout est bon pour le four.
    Le soir, on est rompu mais on pense au battage.
    Tous se frottent les mains, du fermier au pastour.

    Pleins seront les greniers, la vaste bergerie
    Le poulailler, l'étable ainsi que les hangars...
    Pas de faim ! En hiver, vive la soûlerie !
    On vivra tels des rois, jouissant en leurs ksars.

    Ô Dupré, la magie a choisi ta palette
    Pour montrer à nos yeux ses tours sempiternels.
    Hommage à toi qui sus, à la bonne simplette,
    Subjuguer les regards par des traits solennels.


    « Je l'ai reçueLa vache blanche »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Août à 15:23

    Bonjour cher Flormed,

    Je suis toujours éblouie par l'osmose qui règne entre toi et les personnages de Dupré que tu affectionnes ! Tes mots en sont la si belle preuve que j'applaudis très fort. C'est tout simplement très BEAU.

    Je t'embrasse.

    Annie

     

    2
    Mercredi 30 Août à 21:12

    cher med , un régal de te lire , c' est un écrit magnifique sur la vie paysanne

    excellente soirée

    je t' embrasse

    3
    Mercredi 30 Août à 23:07
    Marl'Aime
    Quand poétiquement aussi je me cultive
    J'ai la douce impression de  m'entichir si bien
    Pour beaucoup c'est ta science en vers qui me motive
    Alors merci à toi cher Flormed O combien !

    Superbe Flormed, juste et très évocateur.
    Amitiés
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :