• Le chant du pauvre

     

    Sans amis, sans parents, sans emploi, sans fortune,
    Je n'ai que la prison pour y passer la nuit.
    Je n'ai rien à manger que du gâteau mal cuit,
    Et rien pour me vêtir que déjeuners de lune.

    ermain Nouveau  

    (1851-1920)

    La chanson du troubadour

    Le chant du pauvre

     


    Le chant du pauvre


    Errant par-ci, par-là ; voilant ma tête brune
    D'un turban délavé par les ans miséreux.
    Oh les pourris, ils m'ont laissé tel un lépreux
    Sans amis, sans parents, sans emploi, sans fortune.

    De mes peines du jour, je ne cueille nul fruit.
    Le ciel semble ignorer ma lugubre existence
    Sans gite ni couvert sur cette terre immense,
    Je n'ai que la prison pour y passer la nuit.

    J'ai beau trimer, suer, rouler partout ma bosse.
    Le sentier caillouteux, fort haineux, me déchausse.
    Je n'ai rien à manger que du gâteau mal cuit.

    Je suis gai même si je n'ai pas une thune
    Pas de sac à la main, pas de chien qui me suit
    Et rien pour me vêtir que déjeuners de lune.

     


    Mohammed Zeid
    - Flormed -

    « A un jeune lascifJe vaincs puis je pars »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 08:06

    Bonjour Flormed

    il me semble reconnaitre cette forme, un sonnet glossé, je crois

    il est bien triste ce texte mais magifique

    merci

    amitié poétique

     

    2
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 08:45

    Bonjour Flormed,

    Oh que j'aime ces déjeuners de lune !

    Un texte que je ne connaissais pas et cette glose est vraiment belle, bravo !

    Je t'embrasse.

    Annie

    3
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 12:19

    Un sonnet glosé absolument magnifique, très cher ami ! Avec toute mon amitié.

    4
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 13:35

    Merci chers Apéciens

    5
    Samedi 1er Novembre 2014 à 15:04

    bonjour cher med

    quelle splendide glose 

    toutes mes amitiés

    iris

    6
    nilsa704
    Mardi 21 Avril 2015 à 10:07

    Merci pour cette lecture , triste au point que tout se ligue contre le malheureux. Amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :