• L'attente



    L'attente



    Hilaire Germain Edgar de Gas, dit Edgar Degas (1834-1917)



    Si court soit-il, le temps de l'attente est toujours
    Un coup dur pour les nerfs. Sa lenteur agaçante
    Rappelle une tortue à l'ombre claudicante
    Sur des tas de cailloux jonchant dunes et gours.

    Voyez la dame en deuil qui pique le parterre
    Du bout de son pébroc, le chapeau sur les yeux
    Et les doigts tout crispés ! Trouve-t-elle joyeux
    Le tic-tac d'un cartel refusant de se taire ?

    Et la danseuse en pleurs se tenant le peton,
    Ne lui semble-t-il pas que le trot des aiguilles,
    Par sa lourdeur, est tel un pas mou de chenilles
    Dans un pré nébuleux où dort le hanneton ?

    La seconde parait plus longue que deux lustres
    Au fond d'un noir cachot perdu dans un désert
    Que le vent rugissant, seul compagnon disert,
    Quitte sans s'attarder pour les cités lacustres.




    Mohammed Zeïd
    Flormed

    « Le semeurAu poète »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Février 2015 à 12:04

    Bonjour Flormed,

    Oh celui-là je le ressens tellement que je le prends en modèle...

    Sensibilité et mots, tout est merveilleux et si humain, bravo !

    Je t'embrasse.

    Annie

    2
    Vendredi 20 Février 2015 à 12:39
    stellamaris

    Un poème magnifique, très cher ami, mais sais-tu écrire autre chose ? Avec toute mon amitié.

    3
    Vendredi 20 Février 2015 à 19:43

    Merci Annie et Stellamaris.

    Vos commentaires sont toujours si encourageants

    que l'on est toujours obligés de mieux faire.

    Amitiés

    4
    Vendredi 20 Février 2015 à 20:38

    bonsoir fFlormed

    faut il te le rappeler sans arrêt que tes vers sont magnifiques?

    mon admiration pour toi, est plus réservée plus discrète désolée, je te lis et j'aime chaque mot tombé de ta plume.

    superbe texte

    bises poétiquessmile

    5
    Samedi 21 Février 2015 à 11:45

    bonjour cher med

     

    merci de ce noble tableau , l' écrit est sublime faisant deviner la douloureuse tristesse  , je retiens tes vers v1 , v2 , ils sont parfaitement justes 

     

    toutes mes amitiés

    6
    Lundi 2 Mars 2015 à 12:49

    Merci à vous Vénusia et Véronique.

    Amitiés et bises poétiques

    7
    nilsa704
    Vendredi 10 Avril 2015 à 19:37
    Bonjour Flormed. J'ai lu ce poème hier soir sur mon pc et j'ai voulu le relire sur mon smartphone à l'instant mais là plus d'écriture....??? Les photos des peintures sont bien là mais d'écrit... que néni.... explication peut être que la couleur de police est trop claire et n'apparaît pas sur le fond blanc du site sur le smartphone... alors pourquoi le fond noir n'est pas pris en charge par la version smartphone de ton site ??? Amities
    8
    Mardi 23 Juin 2015 à 00:54

    Salam Nilsa

    Merci pour le commentaire.

    «pourquoi le fond noir n'est pas pris en charge par la version smartphone de ton site?»

    - Désolé ! Je n'en ai aucune idée.

    Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :