• Ma visiteuse du soir

    Flormed

    Quand vient la nuit, fuit le sommeil, surgit ma fée.
    Son parfum me grisant, mon esprit prend le vol
    Vers les ciels des trouveurs où je romps mon licol
    Pour que vogue à loisir mon âme surchauffée.

    Là-haut, parmi ces clercs, confrères d'autres temps,
    Le faix des maux s'allège et la plume recouvre
    Sa grâce que le jour aux raffuts troublants couvre
    De sa fausse clarté qui meurt dans ses tartans
    Quand vient la nuit.

    Mon cœur abhorre tant de camper dans sa sphère
    Comme un garçon chétif contraint par ses parents
    A croupir sous un toit aux relents torturants.
    Fi du lit froid ! dès que le fils d'Hypnos me ferre
    Fuit le sommeil.

    Et j'attends, l'œil brillant dans le noir envahi
    Par des êtres lointains à l'air serein, amène.
    Chaque soir, s'accomplit le même phénomène
    Sitôt  que je revois mon père, le spahi,
    Surgit ma fée.

     

     

    Mohammed Zeïd

    Flormed

    Ce poème est un quintillon, forme récemment créée par mon ami poète M. Doucet

    POESIS

    « Stances nostalgiquesA un libertin »

  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Novembre 2014 à 18:08

    Bonsoir Flormed,

    Un bien joli quintillon que j'ai plaisir à relire ici !

    Michel et toi êtes très complémentaires, nous allons en profiter pour des progrès encore, merci !

    Bises.

    Annie

    2
    Lundi 3 Novembre 2014 à 18:12

    Une splendeur, très cher ami ! Avec toute mon amitié.

    3
    Lundi 3 Novembre 2014 à 18:26

     

     

    Merci Annie.

    C'est vrai, notre ami M. Doucet a de belles idées

    et ses inventions méritent d'être "fructifiées"

    4
    véronique benzazon
    Mardi 4 Novembre 2014 à 10:02

    bonjour cher med

    j' adore cette lyre  raffinée et stylée , noyée en tes effluves sensorielles , bravo 

     

    excellente journée 

     

    mes amitiés

    iris

    5
    Mardi 4 Novembre 2014 à 12:37

     

    Merci Véronique.

    Tes commentaires me font plaisir.

    6
    Maria-Dolores
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 06:58

    Magnifique poème un plaisir à lire merci du partage agréable bises l'ami.

    7
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 21:24

     

     

    Je l'aime cette visiteuse, tu sais !

    Merci Maria.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :