• La Tentation de Saint Hilarion.


    La Tentation de Saint Hilarion.


    peinture de Dominique Papety
    (1815-1849)
       
    H
    ilarion le Grand, le saint anachorète,
    À Gaza, vit le jour ; puis, âgé de quinze ans,
    Il alla séjourner parmi les partisans
    D'Antoine du désert qui vivait en ascète
    Éloigné des hameaux, ruchers des paysans.

    Après un long périple : Égypte puis Sicile,
    Dalmatie et  Kibris* où la mort le surprit,
    Son seul trésor était son lumineux esprit.
    Cet ermite connut la paix sur la belle île
    Où resplendit son nom tel un beau saint-esprit.**

    Le prieur qu'il était, tout imbu de science,
    Avait choisi la pauvreté, l'isolement,
    La chasteté... Pour lui, piété seulement
    Élevait l'âme au ciel : prier dans le silence
    D'une grotte à l'écart, preuve de dévouement.

    Ce qui guère ne plut à Satan le perfide
    Qui vint alors un jour exhiber les appas
    D'une nymphe aguichante, à ravir, par ses pas
    De danseuse mi-nue et par sa chair limpide
    Offerte aux yeux d'abord tel un exquis repas.

    L'homme sage comprit. Il repoussa des mains
    Le tentateur pour l'envoyer jouer sa farce
    Ailleurs. Il triompha. Sous son aspect de garce,
    Le démon, confondu, perdit ses traits humains
    Et disparut, muet tel un mauvais comparse.


    ---------------------------------------
    *Kibris : Chypre,  en turc
    **saint-esprit : bijou en forme de colombe.
    ---------------------------------------


    Mohammed ZEÏD



    « Jérôme de Stridon La révolte du Caire, 21 octobre 1798 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Octobre à 10:26

    Bonjour et bon dimanche cher Flormed,

    Ta plume savante a sublimé ce tableau au symbole si humain...

    Merci et mes applaudissements.

    Je t'embrasse.

    Annie

    2
    Dimanche 8 Octobre à 13:27
    Marl'Aime

    Lorsque le bien du mal triomphe habilement
    Je me dis que peut-être encore il reste aux hommes
    De l'amour fraternel d'infimes chromosomes !
    Tes vers parfaits mon âme attend  fébrilement.

    Bonjour Flormed, j'ai vraiment adoré ma lecture du jour, et je prendrai du rab !

    Amitiés

    3
    Dimanche 8 Octobre à 14:21

    bonjour cher med

    quels beaux efforts récompensés  auprès de ce très bel écrit

    tu as su nous y décrire une belle fable 

    excellente journée

    bises poétiques

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :