• La mariée


    La mariée

    Peinture de Claudie publiée sur Poésis


    Elle voit s'approcher sa nuit, l'âme enflammée.
    Le feu d'Éros la fait penser au bel instant
    Où les yeux ébaudis de son prince exultant
    Verront, de ses appas, la fraîcheur tant aimée.

    La paisible splendeur du toit les abritant
    Lors du soir attendu, sa douce voix pâmée,
    Collée au corps chéri, sa passion calmée,
    La feront s'envoler, le plein bonheur quêtant.

    Robe, écharpe, bijoux ajoutent à sa grâce
    Le reflet d'un soleil vespéral qui l'embrasse
    De ses rais d'or en brillantant son front pensif.

    Leste est la main qui fit jaillir de la palette
    Cette beauté hors pair d'aguichante starlette.
    À croquer, ce doux fruit du bel art expressif !



    Mohammed Zeïd

    « L’étudiant assis à la tableLe sonnet curtal »