• La mariée


    La mariée

    Peinture de Claudie publiée sur Poésis


    Elle voit s'approcher sa nuit, l'âme enflammée.
    Le feu d'Éros la fait penser au bel instant
    Où les yeux ébaudis de son prince exultant
    Verront, de ses appas, la fraîcheur tant aimée.

    La paisible splendeur du toit les abritant
    Lors du soir attendu, sa douce voix pâmée,
    Collée au corps chéri, sa passion calmée,
    La feront s'envoler, le plein bonheur quêtant.

    Robe, écharpe, bijoux ajoutent à sa grâce
    Le reflet d'un soleil vespéral qui l'embrasse
    De ses rais d'or en brillantant son front pensif.

    Leste est la main qui fit jaillir de la palette
    Cette beauté hors pair d'aguichante starlette.
    À croquer, ce doux fruit du bel art expressif !



    Mohammed Zeïd

    « L’étudiant assis à la tableLe sonnet curtal »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Février 2016 à 14:03

    Ce fut un plaisir d'avoir écrit à ta suite sous ce splendide tableau de Claudie !

    Je ne demande qu'à recommencer si la muse le veut bien !

    Ton sonnet est d'une douceur exquise.

    Bises Flormed.

    Annie

    2
    Dimanche 14 Février 2016 à 16:21

    bonjour cher med

     

    tes vers enjolivent mon coeur de poétesse , il est magnifique ton écrit

     

    toutes mes amitiés

    3
    Dimanche 14 Février 2016 à 21:02
    stellamaris

    Magnifique, très cher ami ! Avec toute mon amitié.

    4
    Mardi 16 Février 2016 à 11:55

     

     

    Je vous remercie du fond du cœur

    chers  Apéciens  Annie , Véronique  et  Stellamaris

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :