• La belle dame sans merci



    La belle dame sans merci
    *


    La belle dame sans merci La_bel10


    Walter Crane
    artiste anglais.
    (1845-1915)  


    La belle dame sans merci Separa12

    Ce chevalier, héros à l'allure élégante,
    Rencontre, dans un bois, par un jour radieux
    Une dryade qui, sur-le-champ,son cœur hante.
    Fou de ses cheveux d'or, des éclairs de ses yeux,
    Il lui parle, espérant, par son air sérieux,
    La conquérir, bien sûr, en faire sœur de l'âme
    Au nom d'un grand amour que bénissent les cieux
    Un amour dont jamais ne s'éteindra la flamme.

    -"Beau discours! " siffle-t-elle en lançant un regard
    Profond, fort expressif, chargé de méfiance
    Vers ce jeune qu'a mis, sur son sol, le hasard.
    .-"La loyauté, dit-il, je l'ai dès la naissance
    Guère je ne pourrais trahir! Ce que j'avance
    Est aussi vrai que mon cheval est un pur sang
    Et que je sers mon bled en prêtant allégeance
    J'ai des bras de guerrier, ne vois-tu pas mon rang ?"


    -"Ton métier est ainsi ; l'amour, c'est autre chose,
    Réplique calmement la belle à l'air hautain,
    Et d'ajouter: l'amour s'ouvre comme une rose
    Au soleil et sourit... L'ivresse du matin
    Ne peut durer longtemps! Il brûle son satin
    La laissant se faner, le soir. Que de victimes!
    Qui tombe dans les rets des mots est un crétin
    Qui voit de la clarté dans les sombres abîmes.

    -"Je comprends, Diana vit toujours parmi nous,
    Remets-moi mon cheval, encor longue est ma route!
    Je m'en passe de toi, je trouverai plus doux
    Que tes cheveux, que tes appas, oh! je n'en doute.
    Tu n'es la seule fleur éclosant sous la voûte
    Je ne peux supporter ton indomptable orgueil
    Et  te dis, sans rougir, ce péché me dégoûte.
    Reste-la, solitaire, à moisir sur ton seuil.

    M.Zeid
    23-10-2019
    bjnb
    *
    *Poème inspiré par une ballade d'Alain Chartier  :
    "La Belle Dame sans mercy" est un long poème de 800 vers" (octosyllabes) ,
    pour lire cette œuvre
    wikipédia texte intégral en français du XVè siècle.

    « BeautéLes Danaïdes »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Novembre 2019 à 01:56

    Tout ce qui brille, en fait, n'est pas toujours en or

    Dans un bel écrin peut luire une pacotille

    Mais tes vers sans défaut sont bien un vrai trésor 

    Zyeutant chaque bijou j'ai le coeur qui frétille !

     

    Bonsoir Flormed,

    Pas très avenante cette belle demoiselle mais assez pour susciter deux oeuvres parfaitement grandioses ! 

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 23 Novembre 2019 à 10:52

    bonjour cher med

    encore une merveille en ta plume qui  a su nous conter cette belle histoire

     

    belle journée

     

    bises

      • Samedi 23 Novembre 2019 à 13:34

         

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter